• en 1966

    Donc, en 1966, j'avais 11 ans. Oui cela nous ramène quelques années en arrière !

    J'avais composé un poème sur le chien de la maison, un "setter irlandais", je l'adorais, c'était mon unique compagnon. Il s'appelait "GITAN" ; prénom bien étrange, me direz-vous ! mais voilà son histoire bien triste : c'était un chien abandonné, errant par une nuit de juillet. La SPA n'avait plus de places, quelle honte, quelle misère de voir tous ces chiens, chats...prisonniers derrière des barreaux...hurlant pour la plupart d'entre eux...ils attendent un geste, un seul geste de la part de nous tous, visiteurs d'un jour... Alors, ma famille l'a hébergé, soigné, nourri, et jamais personne ne l'a réclamé ! Il fit désormais parti de notre foyer.

    Voici le poème en question :

     

    GITAN

    qu'il est mignon ce petit chien

    avec l'air d'un petit vaurien

    il donne gentiment sa patte

    car chacun de nous le gâte.

     

    assis sur son train arrière

    il attend attentivement

    le cher retour de ses maîtres

    en poussant des aboiements.

     

    perdus dans ses longs et grands poils

    ses yeux marron, vifs et tendres

    attendent qu'on viennent le prendre

    souvent couché sur sa toile.

     

    bien sûr, nous l'aimons beaucoup

    et il manifeste sa joie

    en faisant le petit  "fou-fou"

    quand il n'a pas mal au foie.

    (vu de mes 11 ans-1966)

    « toujours sur mon chien "Gitan"Mon chien »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :